A la découverte des Ateliers des Tanneurs…

Chers amis, chers futurs amis, chère Bruxelles,

Comme vous le savez déjà ou que vous allez le découvrir bientôt, Once Upon a Time in Brussels s’est installé aux Ateliers des Tanneurs, situés dans la rue portant le même nom. Mais que sont ces Ateliers ? Pourquoi ont-ils été implantés là ? Quelles fonctions remplissaient les bâtiments dans lesquels les Ateliers ont été installés ? Partons donc à la découverte de ce lieu…

Implantés dans une rue datant de l’époque médiévale, « les Ateliers des Tanneurs » est le nom donné à un centre d’entreprises ouvert en 2005. Celui-ci a été créé à la suite d’une initiative du Président du CPAS de Bruxelles, Yvan Mayeur. En 1996, le CPAS décide de racheter un îlot de 12.000 m² laissé à l’abandon dans les Marolles ; celui-ci est notamment composé de deux bâtiments ayant jadis accueilli diverses activités économiques : le Palais du Vin et les grands magasins Merchie-Pède. Après les avoir remis en état, le CPAS décide d’y implanter l’un des huit centres d’entreprises de la région de Bruxelles-capitale. Les Ateliers des Tanneurs ont permis de créer de nombreuses activités économiques ainsi que de l’emploi dans un quartier défavorisé de la capitale. Outre leur hébergement, le centre d’entreprises met à leur disposition de nombreux services, les accompagne dans leur développement tout en leur prodiguant de nombreux conseils. Ce complexe abrite également des logements et une antenne sociale. Le projet lancé par le CPAS de Bruxelles a donc permis de sauvegarder deux bâtiments à l’architecture remarquable et a contribué au développement local par la création d’un centre d’entreprises, d’emplois et des logements. Partons maintenant à la découverte de ces deux bâtiments : le Palais du Vin et les grands magasins Merchie-Pède.

Commençons par le Palais du Vin. Il s’agit d’un bâtiment éclectique dont la création remonte à la fin du XIXe siècle. Tout piéton se promenant dans la rue des Tanneurs sera interpellé par la façade du Palais du Vin ; celle-ci détonne du reste de la rue par sa longueur et son style. Dotée de quinze travées, percée de deux portes cochères, colorée par un jeu subtil dans le choix des matériaux, la façade du Palais du Vin impressionne. Toutefois, ce ne sont pas seulement ces derniers éléments qui retiennent l’attention du promeneur mais aussi des blasons situés au-dessus des travées. Le promeneur peut en effet se demander pourquoi un bâtiment affiche autant d’armoiries différentes sur sa façade ? Ce bâtiment aurait-il appartenu à une prestigieuse famille européenne ? Il n’en est rien ! Ces blasons sont en fait des sgraffites – c’est-à-dire des créations artistiques utilisées dans la décoration architecturale – représentant les régions viticoles françaises et portugaises d’où sont importés de nombreux vins.  La façade du Palais du Vin témoigne ainsi d’une ancienne activité commerciale entreprise par la société Brias et Cie, spécialisée dans le négoce en vin, et dont le nom est également visible sur la façade. Mais outre le support publicitaire de sa façade, quelles fonctions remplissaient ce bâtiment ?
Commandé par la société de vin Brias et Cie, le bâtiment, conçu par l’architecte belge Fernand Symons, n’est au départ qu’un simple entrepôt de bouteilles de vin. Il est ensuite rapidement agrandi et se compose alors de divers pôles : un entrepôt où sont stockés des fûts et des bouteilles, un Hall vitré – espace névralgique de l’entreprise par lequel transitent les nombreuses opérations –, deux cours liées à la production, et un Hall aux futs abritant les nombreuses barriques de vin. À partir des années 30, la société est rachetée et le bâtiment passe entre de nombreuses mains tandis que ses infrastructures se modernisent au fur et à mesure du temps.
Dans ces multiples bâtiments, l’ancien Palais du Vin abrite aujourd’hui des fonctions diverses comme celles de la direction des Ateliers des Tanneurs en façade, un restaurant dans le Hall aux fûts, de nombreuses entreprises dans les anciens entrepôts ; le Hall vitré est lui devenu un espace pouvant accueillir des expositions, des conférences et des évènements.

Sur la gauche du Palais du Vin, le promeneur trouvera un autre commerce bruxellois de la fin du XIXe siècle, les grands magasins Merchie-Pède. Il s’agit d’un des premiers grands magasins bruxellois. L’entrée principale de ce magasin familial se situait au numéro 52 de la rue des Tanneurs où se trouve maintenant un bureau d’architecture. Au-dessus du porche, nous pouvons encore voir une trace de ce commerce : l’enseigne du magasin dont le nom provient des propriétaires Marie Pède et Yvon Merchie.
À la suite de nombreux achats immobiliers, le grand magasin s’étendait sur deux artères : la rue des Tanneurs où se réalisaient les ventes et la rue du Miroir dévolue aux manufactures. La dernière version du Merchie-Pède est conçue par l’architecte Fernand Timmermans : les grands magasins Merchie-Pède se tiennent alors dans un bâtiment de plusieurs étages ouverts en leur centre pour y faire passer la lumière provenant d’une verrière. Mais quelles sont les activités qui se tenaient dans ce bâtiment ? Le couple Merchie-Pède y avait installé, à côté de diverses manufactures de textile, leur grand magasin où la clientèle pouvait acquérir de nombreux produits textiles, ensuite des produits dont l’usage était spécialement destiné au Congo belge – armes, matériels de pêche, vêtements adaptés – se sont ajoutés. Ainsi, dans ce bâtiment qualifié de Cité Merchie-Pède, se tenaient de nombreuses activités industrielles et commerciales liées de près ou de loin au monde du textile. Les années 1950 sonnèrent le glas des grands magasins Merchie-Pède, faute de rentabilité, mais la Cité Merchie-Pède ne périclite pas pour autant ; elle abrite toujours une demi-douzaine de sociétés jusque dans les années 1965 ; ces dernières disparurent ensuite progressivement et le bâtiment fut alors déserté.
Aujourd’hui, le bâtiment Merchie-Pède abrite de nombreuses entreprises comme un bureau d’architecture, une pâtisserie, des logements sociaux et pour revenus moyens ainsi qu’une antenne sociale, des salles polyvalentes et des locaux mis à la disposition du quartier.

Dans le cadre de l’évènement Bruxelles Bienvenue, ces deux bâtiments seront spécialement ouverts au public le week-end du 23 et 24 mars 2013. L’équipe de ONCE UPON A TIME IN BRUSSELS aura le plaisir de vous les faire découvrir au cours de visites qui se dérouleront tout au long de ces deux journées. Une occasion à ne pas manquer !

À bientôt pour une visite des Ateliers des Tanneurs…

Thomas

POUR COMMENTER UN ARTICLE,
RENDEZ-VOUS SUR NOTRE PAGE FACEBOOK

2 Commentaires

  1. Australe le août 23, 2016 à 12:52

    Bonjour à Vous,
    Bel historique sur l’activité de mes grands-parents 🙂 et que j’ai lu avec une certaine émotion … Merci.
    @Australe

    • virginie le août 23, 2016 à 2:06

      Avec grand plaisir! Nous sommes contents que ça vous ait plu.
      A bientôt!

Laissez un commentaire